La bûche

COMMANDEZ VOS BÛCHES ÉCOLOGIQUES
EN LIGNE FACILEMENT SUR LABUCHE.CA

En savoir plus

Créosote - Qu’est-ce que c’est et quel est le danger ?

Savez-vous ce qu’est la créosote ?

Cette dernière est formée à partir de la combustion incomplète du bois. Lorsque le combustible brûle, cela crée de la fumée. Plus la fumée tarde à s’échapper de la cheminée, plus elle s’accumulera sur les parois qui la refroidissent pendant son parcours. 

Comment se crée la créosote ? 

L’écart de température favorise grandement la création de créosotes. En effet, si la température de combustion n’est pas suffisamment élevée, la fumée s’échappera lentement ce qui favorisera sa liquéfaction. Au contraire, une chaleur plus élevée aura pour effet d’augmenter l’aspiration de la cheminée et donc, de permettre le passage de la fumée à une température trop élevée pour qu’elle soit liquéfiée. Ainsi, une température de combustion élevée évitera le dépôt de créosotes sur les parois de la cheminée. Par contre, si la température n’est jamais suffisamment élevée pour générer une bonne combustion, la créosote s’accumulera au fil des utilisations. 

Qu’est-ce qui entraîne l’accumulation de créosotes ?

Plusieurs raisons peuvent entraîner l’accumulation de créosotes dans la cheminée. Tout d’abord, cette accumulation peut être causée par une faible valeur calorifique. Du bois de faible densité ou encore contenant beaucoup de sève viennent diminuer cette valeur. L’intensité de combustion ne sera donc pas suffisante ce qui engendrera une accumulation de créosotes.

Une autre cause de l’accumulation de créosotes est la mauvaise étanchéité de la cheminée ou sa mauvaise condition. Une cheminée peu étanche où en mauvais état refroidira beaucoup trop rapidement la fumée lors de son parcours permettant ainsi un dépôt de créosotes. 

Comment éviter l’accumulation de créosotes ?

Pendant la saison des feux, la meilleure façon d’éviter le dépôt et l’accumulation de créosotes est de s’assurer d’obtenir une bonne combustion pour éviter que la fumée ne soit refroidie avant d’être évacuée. Ainsi, si vous utilisez régulièrement votre appareil de chauffage, le bois est souvent rallumé avec les braises précédentes ce qui engendre des feux d’intensité modérée ou faible. Il est donc recommandé de faire un gros feu une fois par jour d'une durée de 30 minutes à 1 heure. La température devrait atteindre au minimum 850 degrés Fahrenheit ou 450 degrés Celsius. Ceci aura pour effet de brûler l’accumulation des derniers feux. 

Attention, si vous n’avez jamais fait un feu avec une telle intensité, il est impératif que votre cheminée soit nettoyée par un professionnel avant de faire un feu avec une telle chaleur. L’accumulation modérée ou importante de créosotes, causée par une corde ou moins de bois, est suffisante pour entraîner un feu de cheminée. Cette technique est à considérer dans la situation où vous venez de faire ramoner ou installer votre cheminée. De plus, avant de faire un feu de cette intensité, demandez à un expert si votre cheminée a été conçue pour supporter cette chaleur. 

En dehors de la saison froide, un ramonage effectué par un expert certifié permet de nettoyer en profondeur la cheminée et d’enlever la créosote qui a pu se déposer sur les parois de la cheminée.


Quoi qu’il en soit, la créosote est hautement inflammable. Il est donc primordial de bien entretenir sa cheminée et de s'assurer d'une bonne combustion afin d’éviter l’accumulation de créosotes. Un ramonage une fois par année permet de bien entretenir la cheminée et de s’assurer que toute la créosote soit bien retirée avant de faire à nouveau des feux.