La bûche

COMMANDEZ VOS BÛCHES ÉCOLOGIQUES
EN LIGNE FACILEMENT SUR LABUCHE.CA

En savoir plus

Un poêle à granules? Qu’est-ce que c’est?

Connaissez-vous les poêles à granules ? Ceux-ci s’avèrent être une option de remplacement au poêle à bois traditionnel. Afin de savoir si ce type d’appareil vous convient, voici un petit guide vous permettant de mieux comprendre le fonctionnement et l’utilisation des poêles à granules.

Les poêles à granules sont très efficaces et sont une excellente source de chauffage d’appoint. Son rendement est très bon en raison du coût peu élevé des granules et de la faible perte de chaleur lors du chauffage.

Si vous aimez conserver une chaleur constante, les poêles à granules ont l’avantage d’être calibrés par un thermostat qui contrôle le débit de chaleur ainsi que la durée de combustion. Ce système permet donc de ne pas avoir à superviser ou alimenter le feu pendant plusieurs heures. De plus, un poêle à granules peut émettre de la chaleur pendant près de 10 heures.

Idéalement, un poêle à granules est installé dans les espaces plus petits, car sa capacité de chauffage ne permet pas de chauffer des pièces trop grandes ou des espaces à aires ouvertes.

Le prix d’un poêle à granules est généralement plus élevé que le prix d’un poêle à bois. Cependant, le coût de la cheminée est moins cher pour un poêle à granules. Le prix total est donc environ le même que celui d’un poêle à bois.

Comment ça fonctionne ?

Le fonctionnement d’un poêle à granules est assez simple. Une fois les granules versées dans la trémie, il faut allumer le poêle à l’aide du thermostat. Par la suite, une vis sans fin achemine les granules vers la chambre de combustion. Un ventilateur pousse la chaleur dans la maison tandis qu’un autre envoie les gaz de combustions à l’extérieur. Les cendres doivent être ramassées à chaque nouveau chargement de granules et l’entretien de la cheminée doit se faire au moins une fois par année par un ramoneur certifié. 

Malheureusement, les composantes internes ont tendance à se briser au cours des années. Afin de prolonger la durée de vie de son poêle, il faudra parfois remplacer des pièces et des composantes internes. 

De plus, les poêles à granules sont également équipés de plusieurs moteurs permettant le fonctionnement de l’appareil. Bien que certains modèles plus haut de gamme offrent un fonctionnement plus silencieux, ces appareils demeurent tout de même beaucoup plus bruyants que d’autres types de poêles et foyer. 

Les avantages

  • L’autonomie

    Le chargement permet au poêle de fonctionner pendant plusieurs heures sans qu’il soit nécessaire de surveiller ou d’alimenter constamment le feu.

  • La chaleur constante

    Le contrôle de la chaleur se fait via un thermostat qui ajustera l’alimentation des granules pour augmenter ou diminuer l’intensité du feu. 

  • La maximisation des BTU/poids du combustible consommé

    Les appareils ont un rendement supérieur à 90% dans la plupart des cas. Cela permet de réduire les pertes de chaleur. 

  • Le faible coût des granules et de l’utilisation

    Les sacs de 40lb coûtent en moyenne 5$ et offriront environ 40 000 BTU de chaleur ce qui rend son utilisation intéressante dans la mesure où l’appareil n’est pas toujours à son plein rendement. Cependant, le coût du combustible est plus élevé que le bois, le gaz naturel ou le propane. Il est par contre plus bas que l’électricité et l’huile. 

  • Aucune émission de CO2

    Il s’agit donc d’une source de chauffage sans impact pour l’environnement. 

  • Facilité d’utilisation

    L’allumage et le fonctionnement se font automatiquement. La seule tâche à effectuer est la manipulation et le chargement des granules. 

  • Aucun retour de fumée ou d’odeur de bois.

    L’évacuation des gaz de combustion est assurée par un ventilateur et un dispositif de capteur de retour d’air.

Les désavantages

  • Appareil bruyant

    Bien que les appareils haut de gamme proposent des modèles plus silencieux, le bruit des poêles à granules est tout de même inévitable. 

  • Durée de vie

    La présence de nombreuses pièces technologiques ne permet pas à l’appareil d’avoir une longue durée de vie sans avoir à remplacer des pièces et des composantes internes.

  • La maximisation des BTU/poids du combustible consommé

    La flamme est souvent modérée et moins attrayante visuellement, et ce, particulièrement lorsque l’on utilise l’appareil constamment. En effet, le thermostat garde la température de combustion à un degré suffisant pour la température ambiante ce qui réduit de beaucoup l’intensité du feu.

  • Accumulation de créosotes

    Si la température d’utilisation est toujours faible, la cheminée accumulera des créosotes de combustion. Il est donc nécessaire de faire une bonne flambée au niveau maximal de combustion pendant au moins une heure, et ce, de façon régulière afin de réduire le risque d’accumulation de créosotes.

  • Nettoyage de la cheminée et de l’évacuation plus complexe

    La cheminée et l’évacuation sont scellées à toutes les jonctions afin d’assurer l’étanchéité de la cheminée. Ceci peut amener, lors du nettoyage de la cheminée, à déconnecter certaines parties. Ainsi, si l’installation n’a pas été prévue en fonction de l’entretien, certaines modifications seront à prévoir.

  • Dépôt de poussières à l’extérieur

    L’évacuation extérieure est généralement positionnée sous le niveau du toit ce qui augmente le dépôt de poussières et de fumée de combustion sur les patios, soffites, fenêtres et autres éléments avoisinants.

  • Coût d’entretien élevé

    Puisque l’entretien de l’évacuation est plus complexe et long qu’une simple cheminée, le coût d’entretien est également plus élevé.

  • Nécessité d’avoir une entrée d’air

    En plus de l’évacuation, une entrée d’air peut être requise ou fortement conseillée dans bien des cas.


Si vous songez acheter un poêle à granules, sachez que dans l’ensemble, sachez que plusieurs modèles se démarquent par leur qualité d’assemblage, les pièces utilisées et leur design. N’hésitez pas à nous demander conseil.